10 faits insolites sur Taïwan

Les éboueurs

S’il y a bien quelque chose d’atypique à Taiwan, ce sont les camions poubelle. Contrairement à ce qu’on a l’habitude de faire en France, on ne dépose pas ses ordures au bord de la route mais on attend plutôt patiemment le passage quotidien du camion-benne pour jeter soi-même ses déchets.

A moins d’être sourd, il est quasiment impossible de manquer le passage du camion-poubelle : il joue à tue tête une mélodie qu’on entend à des kilomètres à la ronde.

L’objectif a été lancé dans les années 90 après une grosse crise des ordures qui frappait le pays depuis les années 80 (peu d’espace pour stocker et traiter les déchets, des montagnes d’ordures non-triées… ).

Le slogan : aucun sac poubelle ne touchera le bitume.

Les appartements sans cuisine

De nombreux appartements à Taïwan n’ont pas de cuisine. Mais pouurquoi tant de haine ?? Et bien, la nourriture n’est tellement pas chère dans les restos et marchés que ça coûte moins cher d’acheter à l’extérieur que dans les supermarchés pour cuisiner !

Séismes et typhons

Des petits séismes peuvent se déclencher tout d’un coup, le temps d’une ou deux minutes. En général, des alertes séismes sont envoyées directement sur les téléphones des taïwanais, mais le plus souvent, l’alerte arrive quand le séisme est déjà fini. Ce sont en général de faibles secousses.

La période des typhons s’étend de juillet à octobre. Heureusement, normalement, ça ne me touchera pas !! \o/ Youpii. Il y a environ 3 ou 4 typhons par an qui entraînent des inondations, glissements de terrains et accidents. Dans un guide touristique, ils disent que ces typhons contribuent à l’équilibre écologique de l’île car ils alimentent en grande partie les réserves d’eau. Bonne nouvelle alors !^^

Le magasin « 7 eleven »

A l’origine, ce magasin ouvrait de 7h du matin à 11h du soir. Mais aujourd’hui, il est ouvert 24h/24, 7j/7. C’est un phénomène à Taïwan car on en trouve partout !

Ce magasin de proximité permet de tout faire au même endroit : retirer de l’argent, envoyer ou prendre une livraison de colis, payer des factures, photocopier des documents, acheter un snack qui peut très bien faire office de petit déjeuner ou de souper, ou simplement prendre un café au lait à siroter en feuilletant des magazines.

Les marchés de nuit

J’en parlais dans mon article précédent, les marchés de nuit sont un endroit incontournable à Taïwan. Ouverts généralement entre 16h et 00h, ils offrent tout style de nourriture, vêtements, objets. On peut y manger des plats cuisinés, des fruits de mer, et apparemment aussi des soupes de serpent, du tofu puant, ou une boule de glace salée aux oeufs ! Hmmm ! Bon appétit !!

Les marchés les plus connus à Taipei sont le marché de Shilin et le marché de Raohe. A découvrir… !

La position des baguettes dans le bol de riz

Depuis quelques mois déjà, j’essaie de m’habituer au maximum à manger avec des baguettes, car sur place, je n’aurai pas trop le choix ! Mais attention ! Il ne faut pas placer ses baguettes n’importe comment sur un bol de riz !!**

On peut les poser comme ceci sur le bol de riz vide (il est conseillé de finir entièrement son plat pour montrer qu’on a fini, avec les baguettes par-dessus), on peut les tenir dans ses mains à la manière d’un stylo, on peut s’en servir comme cure-oreille et chausse-pied (oui bon… faut pas en abuser). Mais ! On ne peut pas les laisser comme ceci :

Planter ses baguettes dans un bol de riz est formellement interdit. Cela rappelle en effet la position des bâtonnets d’encens qu’on fait brûler en honneur des ancêtres et c’est considéré comme un présage de mort.

D’autres choses ne se font pas : hésiter devant des plats avec les baguettes au-dessus, lécher les baguettes, planter ses baguettes dans des ingrédients, croiser ses baguettes sur son bol plein, mélanger sa soupe avec ses baguettes…

Un temple pour deux religions

La société taïwanaise est dominée par le taoïsme et le bouddhisme. 11 millions de pratiquants taïwanais se rendent régulièrement au temple, l’île en comptant 16 000.

Dans un même temple, on peut prier Matsu, protectrice taoïste des marins; ou Guanyin, déesse bouddhiste de la miséricorde, que l’on soit taoïste ou bouddhiste. Cet amalgame n’est pas uniquement un gage de tolérance, il trouve son origine dans l’histoire mouvementée de Taïwan.

Durant l’occupation japonaise (1895-1945), la politique d’intégration s’est étendue au domaine religieux, ainsi le bouddhisme, religion officielle nippone, devait être célébrée dans tous les temples taïwanais. Les insulaires se sont pliés à cette obligation en continuant de prier, en catimini, les divinités taoïstes installées dans le fond des temples.

Et à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce fut le contraire : les chinois, majoritairement taoïstes, ont inversé la disposition imposée par les Japonais, tout en conservant les statues bouddhistes.

Elections politiques

Le 11 janvier prochain auront lieu les élections présidentielles de Taïwan. Ces élections sont très importantes car elles vont décider si Taïwan reste un Etat indépendant de la Chine ou pas. Je ne sais pas trop parler politique alors je laisse parler un article du Monde :

Article du Monde – 18 sept. 2019

« Entre une présidente en exercice qui soutient les manifestants hongkongais (parti démocrate progressiste) et un rival pro-Pékin (KMT), ces élections révéleront si Taïwan peut résister à des informations biaisées venues de Chine […]. Dans un monde de plus en plus polarisé entre, d’un côté, un « axe illibéral » Chine/Pakistan/Iran et, de l’autre, un « axe néolibéral » Japon/Inde/Etats-Unis, le futur président de Taïwan, allié traditionnel de Washington au territoire réclamé de façon toujours plus pressante par Pékin, aura fort à faire pour préserver l’identité composite et la réussite économique de la seule démocratie libre du monde sinophone. « 

Courtoisie et ponctualité

Les taïwanais sont très polis et respectueux. Dans une discussion, des mots comme « désolé », « pas de problème », ou « merci » sont beaucoup utilisés.

Ils sont aussi très ponctuels. Un retard non justifié sera mal perçu. De plus, ils se font rarement des câlins ou bisous en signe d’affection. Pour remercier, on joint ses mains à la hauteur de la poitrine et on se courbe légèrement. Et quand on nous offre un cadeau, on ne l’ouvre pas devant la personne qui nous l’a fait !

Enfin, deux personnes qui se connaissent peu s’appellent toujours par leur nom de famille. Et pour se présenter en taïwanais, on dit son nom avant son prénom.

La monnaie

La monnaie à Taïwan est le New Taïwan Dollar (NTD).

Pour vous donner un ordre d’idée, 1€ = 34 NTD. Donc je me sentirai plutôt riche là-bas avec des billets de 300 NTD (qui en réalité ne valent que 9 euros) !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :