L’arrivée à Taipei !

Jusqu’au bout du monde

Le « jusqu’au bout du monde », que j’ai choisi comme titre pour mon blog, je l’ai bien senti dans l’avion entre hier et aujourd’hui ! C’est la première fois que je vois le soleil se lever à 23h !

Mais reprenons les choses dans l’ordre. Car mon voyage a commencé dès que je suis arrivée à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Pour déposer ma valise en soute et obtenir ma carte d’embarquement, une queue remplie d’Asiatiques m’entoure. J’observe les gens, je me sens bien, je me dis que je retrouve des types personnalités que je connais bien (excentrique, timide, sérieux, rebelle, etc) et je fais le constat que vraiment, on n’est pas si différents les uns des autres, même avec nos cultures variées.

Puis je rentre dans l’avion qui m’emmène jusqu’à Fuzhou, en Chine. 11h30 de vol, un avion magnifique, très large (avec plusieurs rangées), des hôtesses de l’air en costume bleu clair et le visage recouvert d’une poudre blanche, et les voyageurs chinois, un peu bruyants, qui crachent quand ils mangent (c’est arrivé une fois), s’étirent les jambes et les bras par moment, se mettent à se lever d’un coup quand l’avion atterrit !

Dans l’avion, je peux écouter plein de musiques et regarder un tas de films ! Au début, je suis aux anges et je me fais une liste de tout ce que je veux voir. Mais au bout de 3h de vol, je commence à avoir des appréhensions (on se pose beaucoup de questions quand on reste 11h dans un avion, surtout quand on s’appelle Apolline !). Je suis angoissée par un éventuel crash. J’apprends alors une nouvelle méthode pour calmer mes angoisses : je m’imagine un bouclier protecteur autour de moi qui me protège de ces pensées stressantes et qui me ramène à mon corps et à ma force intérieure. Ça marche, alors tant mieux ! ^^

Rapidement au dehors, il fait complètement nuit. L’avion, en se dirigeant vers l’est, fait avancer le temps à vitesse grand V. J’essaie de dormir, mais n’y parviens pas. D’autant que toutes les 3h, on nous amène un repas ! (Moi qui croyais que je ne mangerais pas beaucoup !). Je regarde Alita et Interstellar, j’écris les pensées qui me viennent, j’écoute Ne-Yo et Mika.

Et puis 2h avant la fin du vol, je vois le soleil se lever. Il est 23h en France, et 6h du matin au Japon. Je pense à l’expression « pays du soleil levant ». J’écris sur une feuille : « Ce moment est incroyable, le temps prend une autre dimension. Cette nuit, pour la première fois de ma vie, il n’y a pas eu de nuit alors que je n’ai pas fait de nuit blanche ».

L’escale

On atterrit à Fuzhou, en Chine. Je suis crevée. Je passe plusieurs contrôles. On m’indique des endroits mais ce n’est pas clair. On m’accompagne, on me fait passer avant les autres. Je comprends que je suis à la bourre pour avoir mon prochain vol, prévu 1h plus tard.

Finalement, tout s’enchaîne, tout se passe bien même si je me sens vraiment comme une étrangère. Je monte dans l’avion pour Taipei. Sur l’écran d’affichage, il y a écrit « Final call ». C’était moins une !

Ce deuxième vol se passe très rapidement. C’est le moins qu’on puisse dire car je ne fais que dormir. Mon corps ne me pose même pas la question de savoir si je veux ou pas. Je traverse l’océan et j’atterris sur l’île, sans avoir pu la voir de haut (soit je dormais, soit on ne la voit pas en arrivant à Taipei).

Je suis à Taipei !!

Enfin, je suis à Taipei !! Je suis la dernière à sortir de l’avion. Je prends mon temps de bien tout organiser. Je sors et me préoccupe de deux choses : retrouver ma valise et échanger mes billets en dollars taïwanais.

Les fléchages ne sont pas simples, je demande beaucoup aux employés de m’aider. Heureusement, ils comprennent tous l’anglais. Après un nouveau contrôle de mon passeport (où je dois signer un document), je me dirige vers l’espace « luggage ». Les indications ne sont écrites qu’en caractère chinois. Je regarde sur les carrousels à bagages pour repérer une valise rouge et par miracle, je l’aperçois, sans avoir compris ce qui m’arrivait ^^

Je sens alors un grand soulagement en moi ! Je me pose quelques minutes. Puis je continue mon épopée : échange de monnaie, achat d’une carte de transport, train, métro. Du train grande vitesse qui va de l’aéroport à la gare principale de Taipei, il y a une vue sur l’extérieur. Je découvre un paysage tropical, montagneux. Des arbres qui me font penser à la jungle. Et puis par moment, une énorme industrie, ou des immenses bâtiments.

La ville me parait immense ! Je me crois à New York (même si je n’y suis jamais allée) !

Sur les quais du métro, il y a des traits pour montrer où on doit attendre et faire la queue :

Quand je sors enfin du métro, je suis toute excitée de découvrir enfin cette ville ! D’en faire partie de façon concrète.

Ce qui me frappe d’abord, c’est la chaleur. A l’aéroport, ils indiquaient 22°C, mais le ressenti, c’est 30-35°C ! Je transpire déjà depuis longtemps dans mon manteau d’hiver, mais là c’est le point culminant de sueur ! ^^

La deuxième chose qui me frappe, ce sont les énormes et immenses bâtiments.

Et la dernière chose qui me frappe, c’est le mélange entre moderne et ancien. Entre propre et vétuste. Donnant à la ville un aspect fantastique, un peu comme dans les films de science fiction à la Star Wars ou Alita. Peut-être que beaucoup de villes du monde sont comme ça en fait… 😀

Et après 15 minutes de marche avec mon sac à dos et ma grosse valise, j’arrive à mon auberge ! Je suis au 9e étage d’un bâtiment. Ma chambre est petite. J’ai une vue sur un bâtiment encore plus haut que le mien. Je ne me sens clairement pas chez moi, totalement dépaysée.

Je sens les larmes me venir car ce grand voyage a été quand même très éprouvant.

Mais je suis heureuse que tout se soit parfaitement goupillé ! J’installe un peu ma chambre, je fais des messages Whatsapp (le principal, c’est que j’ai du Wifi), je me couche pour deux heures de gros dodo, et je me réveille motivée, prête pour l’aventure !

A suivre…

Dès ce soir, je commence une visite d’appart et j’enchaîne avec 4 autres visites cette semaine. Et demain matin, je vais aller tester des cours de chinois dans une école. Yihaaa! 😀

6 commentaires sur « L’arrivée à Taipei ! »

  1. Ça me rappelle quand je suis arrivée à BsAs! 13h de vol aussi que j’ai au moins fait 100 fois grâce à mon boulot chez Air France! Après tu t’habitues!!

    Continue d’écrire!! J’adore les photos aussi!

    Aimé par 1 personne

  2. Le plus dur est le cap des premières heures. On sort de l’avion, on est stressé, fatigué déboussolé on ne sait pas trop si on doit manger, dormir, aller aux toilettes, rentrer chez soi, foncer à l’auberge ou bien ne rien faire et se mettre en PLS. L’acclimatation (température, fuseau horaire, population, architecture, contenue des supermarchés) est bien plus rude qu’on le pense quand on souhaite poser ses valises. Le mieux est de prendre, tu le fais très bien, cela comme une aventure. Je te souhaite de continuer dans ce sens ! Le choix d’une auberge pour débuter est une bonne idée car elle te permettra d’échanger avec des gens (je l’espère) issuent d’occident. Tu pourras échanger avec elles à propos de tes rensenties et ainsi te conforter dans ce nouveau lieu qui sera tien !
    Bien évidemment tu auras aussi un maximum de bons conseils pour débuter ta vie future.
    Alors n’hésite pas à y trainer un peu.

    Bon courage à toi ! Et profite à fond en saisissant un maximum d’opportunités.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Tonio ! On se comprend entre grands voyageurs ! Hier j’ai parlé avec un canadien et un français, c’était bien ! Et ce matin avec un taïwanais qui reste quelques nuits dans l’auberge de jeunesse pour être plus près de son boulot ^^ Chaque échange est précieux ! Petit à petit, je m’acclimate !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :